retour à la fiche du film

Female gaze (Cinématiclub asbl)

Le Cinématiclub est une initiative d'animation en éducation permanente sous forme de cinéclubs destinés à un public scolaire (15-18 ans). Il s'inscrit dans un partenariat entre l'ASBL liégeoise Anotherlight et le Point Culture, dans le cadre de son cycle « Art de la révolte : la révolution sexuelle ». Dans le cadre de ce cycle, le Cinématiclub se propose d'aborder des films en relation avec des questionnements liés à la thématique du genre (et des sexualités) et, plus largement, à la façon dont nos représentations collectives sont construites par les images qui nous entourent (films, séries, publicité, pornographie, réseaux sociaux). Il se donne dans le cadre scolaire selon différentes possibilités de modules explicitées ci-après.

 

Contenu de l'animation :

Le long-métrage sera abordé en privilégiant comme outil d’analyse le female gaze afin d’introduire cette notion aux spectateurs (voir ci-dessous). En effet, bien que théorique, cette notion est une possibilité de réfléchir au point de vue d’un film et à la manière dont peuvent être représentés les corps (féminins mais aussi masculins).

L’animation cherchera à travers une discussion avec les participants à relever ensemble les choix d’écriture, de mise en scène mais aussi de montage établis par la réalisatrice qui amènent à l’écran des subjectivités féminines fortes et nuancées.

Avec l’aide d’un matériel visuel issu du film (extraits ou arrêts sur image), les élèves seront amenés à se questionner sur la manière dont la cinéaste amène le spectateur à éprouver une empathie, une complicité, avec ses personnages féminins tout à la fois divers et unis dans Mustang.

 

Le Female gaze, c'est quoi ? 

Traduit littéralement par « regard féminin », le female gaze est la prolongation contemporaine d'une notion définie dans les années 70 par la théoricienne du cinéma Laura Mulvey, le male gaze. Ces deux notions se développent pour interroger le regard masculin dominant dans les représentations cinématographiques. En effet, le male gaze, par ses choix de mise en scène et le développement de ses personnages, tend bien souvent à objectifier les femmes et à les priver d’un point de vue de sujet. Le female gaze, en contre-point, cherche à restaurer les représentations des femmes et de leurs points de vue au cinéma : être dans leurs ressentis, donner place à leurs intériorités comme sujets pensant et désirant (et non juste désirés). Il s’agit également d’un travail qui essaye de défaire les « cases » stéréotypiques dans lesquelles les personnages féminins sont rangés : la femme fatale, la femme-enfant, l’épouse pieuse, la femme-objet, etc

 

Public : secondaire supérieur
Durée : 50 min
Nombre d’élèves : variable
Lieu : en salle, suite au film ou en classe
Films associés : Mustang